Site de rencontres coquines adulte ,Rendez-vous Rapide

La journée la plus chargée sur les applications de rencontres est ici

Published: in site de rencontre sexe adulte by .

Les doigts prêts – «Super Sunday» est là.

Le super dimanche (le premier dimanche de janvier) est le plus grand jour de trafic pour les applications de rencontres chaque année – qui comprend les téléchargements, les matchs et le chat.

Le Super Sunday de cette année – le 3 janvier – est toujours en passe d’être un sommet d’application de rencontres malgré COVID-19.

Réfléchissons à l’année de rencontre. Cela pourrait être décrit comme, compliqué.

Le COVID-19 et la distance physique signifiaient que la façon dont nous facilitions et naviguions dans les relations nouvelles et existantes a changé. Alors que nous entrions dans le verrouillage, le désir d’un iso-partenaire (associé à l’iso-ennui) a vu l’utilisation de l’application de rencontres exploser en Australie et dans le monde.

Les tendances qui ont suivi incluent une augmentation soudaine des ventes de jouets sexuels et d’autres plateformes de sexe numérique, comme par exemple OnlyFans. Ce n’était pas une relation fluide – le comportement des utilisateurs des applications de rencontres est devenu, comme l’a déclaré Elie Seidman (PDG de Tinder), «  épisodique  ».

Les utilisateurs allaient et venaient, alors qu’ils ricochaient à propos d’un champ de mines émotionnel déclenché par l’incertitude ontologique du COVID-19, aux côtés de la solitude et du questionnement incessant sur ce qui constituait réellement une «  relation  ».

À la fin de 2020, beaucoup d’entre nous essayaient de nouveaux paradigmes relationnels. Parmi la liste des configurations présentées: les coparents non amoureux; BONPA (lit seulement, pas d’apparitions publiques); et nouveau pour monter sur le trône de la relation: l’amitié.

Les applications de rencontres en ligne sont plus populaires que jamais.

L’idée de la relation monogame, en tant qu’exigence ou même élément de base, se dissipait. D’autres ont estimé que 2020 les avait fait reculer d’un point de vue romantique – avec des mariages reportés et même des plans de fertilité différés.

En tant qu’arrière-plan, je suis un chercheur au doctorat de l’Université Western Sydney, qui examine les applications de rencontres et l’intimité, et l’hôte du Amour lent série de podcasts (un pod sur l’amour, le sexe, la romance et l’intimité) – et j’ai tracé ces tendances tout au long de 2020, en parlant à des centaines de personnes de leur année d’expériences d’intimité.

Cependant, pour ceux qui craignent que l’amour ou les idées traditionnelles d’intimités romantiques soient morts et enterrés par l’avalanche émotionnelle de 2020, il y a un aperçu de l’espoir. En fait, c’est vraiment juste au coin de la rue.

Sortir ensemble dimanche promet d’être plus grand que jamais.

Licence pour les seniors
Nous recherchons tous cette sorte d’amour. Photo: Getty

Le premier dimanche de chaque année est connu sous le nom de «Super dimanche» ou «Dimanche de rencontres» du point de vue des applications de rencontres. Traditionnellement, le premier dimanche de janvier est le plus grand jour de croissance pour les applications de rencontres, avec des pics phénoménaux de téléchargements, d’inscriptions, de matchs et de messages directs (DM).

Selon tous les suspects habituels: Bumble, Tinder, Hinge, Grindr et au-delà, Super Sunday est un phénomène bien réel. Bumble Australia a déclaré que l’année dernière, il y avait eu une augmentation de 13,8% des matchs et que le nombre de messages envoyés était de 14% supérieur à la moyenne quotidienne.

C’est une période «occupée» pour les applications de rencontres en Australie. L’entreprise commence à Noël et s’étend jusqu’à la Saint-Valentin – avec un pic le Super dimanche ou le dimanche des rencontres. Au cours de cette période l’année dernière 52,8 millions de messages ont été envoyés au sein de la communauté Bumble en Australie.

À la suite de la pandémie, près d’un célibataire australien sur trois a repensé ce qu’il attend d’un partenaire et d’une relation – la plupart d’entre eux veulent ralentir le jeu de rencontres, en donnant la priorité à une connexion plus significative.

infection sexuelle
Certains d’entre nous se sont séparés, certains d’entre nous se sont connectés et d’autres ont changé d’avis sur ce qu’ils veulent d’une relation. Photo: Getty

Les statistiques proviennent de Bumble’s Intimacy in a Pandemic, qui a également révélé que 20% de ses utilisateurs s’étaient séparés avec un partenaire au cours de l’année et cherchaient maintenant un nouvel amour.

Super dimanche, est alimenté par les ruptures de vacances, les résolutions d’amour du Nouvel An – et la Saint-Valentin approche à grands pas. (Les utilisateurs sont généralement bien conscients qu’il faudra environ six semaines pour établir une relation suffisamment authentique pour célébrer la Saint-Valentin.)

Avec les verrouillages COVID toujours en vigueur à travers le monde, Victoria n’est sortie que récemment des restrictions les plus sévères et des zones de Nouvelle-Galles du Sud renouvelées, il est raisonnable de penser que les célibataires frapperont les applications de rencontres avec une verve renouvelée le Super Sunday.

Bien qu’il soit courant pour la plupart des applications de rencontres de conclure sur ce qui fait un «  bon  » profil: une photo de profil décente et une bio authentique (avec une attention particulière portée à l’orthographe et à la sélection d’images!) – ce n’est pas de la physique, pour la plupart, ce sera assez explicite.

Cependant, mes recherches indiquent que le principal obstacle pour les personnes qui téléchargent et participent à des applications de rencontres est qu’elles s’opposent intrinsèquement à la nature stratégique et préméditée des applications de rencontres.

Ils croient que les rencontres et les relations devraient avoir lieu «de manière organique», ou mieux encore, «lorsque vous ne regardez pas».

Il y a un conflit ici pour les utilisateurs.

De toute évidence, leur présence même sur une application de rencontre fait fi de la règle critique des relations devant être formées «  spontanément  » par des dieux inconnus.

Ce n’est pas vrai pour tout le monde, mais certains préféreraient de loin se rencontrer dans un environnement en face à face.

Comme Bianca, célibataire et vivant à Melbourne, me l’a dit dans une interview sur Slow Love, « Ce monde des applications de rencontres – je ne comprends pas, et ça ne me comprend pas ».

Bianca ne trouve tout simplement pas son rythme dans le monde des rencontres en ligne. Et elle n’est pas en ligne. Photo: fourni

Pour les cyniques des applications de rencontres, Super Sunday pourrait être le moment pour vous de plonger votre orteil dans les eaux de l’application de rencontres. Après tout, au moins, vous pouvez être assuré d’une masse critique d’utilisateurs et par conséquent choix.

Cependant, pour ceux qui sont résolus à se tromper du côté de la romance «organique», vous n’êtes pas seuls.

Lisa Portolan est chercheuse au doctorat sur les applications de rencontres et l’intimité à l’Université Western Sydney, et l’auteur de Jolies filles (2020) et Heureux comme (2018). Elle est l’hôte de la Amour lent podcast (produit en collaboration avec Contento), un podcast sur le sexe, l’intimité et les relations

La journée la plus chargée sur les applications de rencontres est ici
4.9 (98%) 32 votes

Site de rencontres coquines adulte ,Rendez-vous Rapide

Vous êtes au fil des ans 21 ?